Il y a forcément un cycle de conférences scientifiques près de chez vous !

Vendredi 3 mars 2023 à 19h à La Tour-sur-Tinée

Salle Calabraglia dans le village de la Tour (1ère à droite après le village de la Courbaisse et juste après le pont dit de la Lune) – 06420 La Tour-sur-Tinée

Conférence animée par Antonin Tomasso

p

Entrée libre et gratuite
Tout public
à partir de 15 ans

comment la Préhistoire nous aide à comprendre le monde d’aujourd’hui ?

Le Paléolithique est une très longue période de notre histoire qui s’étend des premiers outils (- 3 millions d’années) à l’apparition des premières sociétés agricoles (-10 000 ans). Une période durant laquelle toutes les sociétés humaines sont fondées sur des économies de chasse et de collecte. Une période qui voit le climat changer à plusieurs reprises.

Une période durant laquelle plusieurs espèces humaines peuvent parfois cohabiter. Une période que l’on ne connaît qu’au travers de rares vestiges (charbons, os, pierres taillés…) et qui demeure bien obscure malgré plus d’un siècle de recherches archéologiques.
Ce Paléolithique, si éloigné de nos sociétés contemporaines, est pourtant souvent invoqué dans des débats très actuels qui peuvent porter sur nos relations à l’environnement, les rapports de genres, les inégalités sociales… Il est donc important de connaître ce Paléolithique pour déconstruire les visions trop souvent caricaturales et simplistes qui nous sont présentées. Cette conférence propose un petit tour d’horizon de certains débats autour du Paléolithique et particulièrement de discussions touchant aux origines des inégalités sociales. Dans un second temps, nous discuterons des moyens à la disposition des archéologues pour nourrir ces débats et nous illustrerons cette discussion à partir de recherches en cours, notamment dans le Sud-Est de la France.

Antonin Tomasso est chargé de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), affecté au laboratoire Cultures et Environnement, Préhistoire, Antiquité Moyen Âge (CEPAM) de Nice. Spécialisé dans l’étude des outillages en pierre taillée, il s’intéresse en particulier à la fin du Paléolithique supérieur : entre le Dernier Maximum Glaciaire il y a 25 000 ans, période durant laquelle notre planète a connue des conditions climatiques extrêmement froides – et le début de l’Interglaciaire actuel il y a 10 000 ans, au moment où les conditions climatiques actuelles commencent à se mettre en place. Ses travaux portent sur l’évolution des sociétés de chasseurs-collecteurs durant cette période de bouleversements climatiques.