Il y a forcément un cycle de conférences scientifiques près de chez vous !

Jeudi 2 juin 2022 à 19h à Bonson

Salle communale à l’entrée du village de Bonson – 06830 Bonson

Conférence animée par Aurélien Crida

Nous savons maintenant que la moitié des 200 milliards d’étoiles de la galaxie abrite des planètes, dont une bonne partie est de type terrestre, dans la zone habitable de son étoile, donc susceptible d’abriter la vie. D’un autre côté, le progrès exponentiel de notre conquête spatiale permet de rêver à l’exploration et la colonisation de ces planètes d’ici quelques siècles, soit un claquement de doigt à l’échelle de l’Univers.

p

Entrée libre et gratuite
Tout public  à partir de 15 ans
Masque et passe sanitaire obligatoires

Mais pourquoi serions-nous les premiers ? Où sont les autres ? Ce paradoxe, dit de Fermi, repose sur l’hypothèse implicite d’un développement exponentiel infini. En illustrant les conséquences d’un tel développement, et en montrant qu’il atteint nécessairement rapidement ses limites, je suggère que si aucun extra-terrestre n’a réussi à rejoindre la Terre, cela devrait nous inciter à réfléchir à notre sacro-sainte croissance…

Aurélien Crida est maître de conférences à l’Université Côte d’Azur et à l’Observatoire de la Côte d’Azur depuis 2009. Après une thèse sur la migration planétaire au cours de la formation du système solaire à l’Observatoire de Nice, il a effectué des séjours post-doctoraux à Tübingen en Allemagne et à Cambridge au Royaume-Uni. Il a été membre junior de l’Institut Universitaire de France entre 2014 et 2019. Ses recherches portent sur la formation des planètes en général, et notamment les interactions gravitationnelles entre les jeunes planètes et le disque de gaz et de poussières dans lequel elles se forment, ou entre les satellites de Saturne et ses anneaux. Il s’intéresse aussi à la caractérisation des exoplanètes, dont la population apporte des contraintes aux modèles de migration et de formation planétaire.